TÉLÉCHARGER REBECCA KEAN TOME 2

- Télécharger Rebecca Kean (Tome 2) - Pacte de sang PDF Gratuit par Cassandra O'Donnell ▽▽ Télécharger votre fichier Ebook maintenant! Ce livre est classé dans les catégories: Romans sentimentaux. 9,99 €. Télécharger. Offrir. Première partie d'une nouvelle entre Léo et William qui se situe après le tome 4. [​pdf] CHAPITRE INÉDIT 2. Une confrontation va avoir lieu contre.

Nom: rebecca kean tome 2
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre!
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:47.15 Megabytes


KEAN TOME 2 TÉLÉCHARGER REBECCA

Il ne reprenait pratiquement plus jamais son apparence humaine. Tous les lycanthropes postés le long du couloir se mirent à frissonner et me dévisagèrent, d'un air à la fois curieux et horrifié. Et voir avec ses yeux, hurler avec sa bouche, souffrir avec son corps était l'une des sensations les plus désagréables que j'avais eu à connaître depuis longtemps. Du moins pas tant que je serais vivante. Mais j'avais toujours eu le chic pour les situations inédites.

Rebecca Kean, Tome 2: Pacte de sang est un livre par Cassandra O'Donnell, paru le Le livre fait de pages et peut être. Rebecca Kean, Tome 2: Pacte de sang Télécharger PDF. Eh bien, on dirait que c'est une nouvelle année et que c'est comme ça. Law Carr, 18 janvier. Télécharger Rebecca Kean, Tome 2: Pacte de sang Livre PDF Rebecca Kean, Tome 2: Pacte de sang est un livre par Cassandra O'Donnell.

Elle se releva brusquement et je vis ses narines se pincer. Le père de Léo était un vampire. Ce qui aurait dû le rendre incapable de procréer.

Mais j'avais toujours eu le chic pour les situations inédites. Les phénomènes étranges et inexpliqués. Les catastrophes en chaîne. Bref, pour les emmerdes Beth t'a laissé un message, fit-elle en me tendant un morceau de papier. Léo dort. Tout s'est bien passé. Elle gardait régulièrement Leonora depuis des années et n'était pas du genre à la laisser sans surveillance. Il avait dû se passer quelque chose de grave pour qu'elle décide de partir aux premières lueurs de l'aube.

Quand je me suis réveillée, elle n'était déjà plus là. Je pris aussitôt mon portable, composai son numéro mais je tombai aussitôt sur son répondeur. Beth était aussi familiarisée avec les emmerdements que je l'étais. Ce qui n'était pas peu dire. J'espérais seulement que ceux-là ne la conduiraient pas à l'article de la mort, comme la fois où elle s'était fait tirer dessus, celle où elle s'était fait éventrer, celle où un ours-garou affamé avait tenté de la bouffer ou même celle où Qu'est-ce que tu veux faire aujourd'hui?

Un ciné ou on regarde la dernière saison de Drop Dead Diva? Ma fille partageait ma passion pour les séries et il nous arrivait fréquemment de passer nos journées à avaler des glaces devant le petit écran. Mais j'avais d'autres projets. Après, on ira s'entraîner toutes les deux. Je hochai la tête. Tu as 10 ans, il est grand temps que tu apprennes à te battre.

On dirait que tu ne veux pas que je grandisse trop vite, dit-elle, l'air amusé. Elle n'avait pas tort. Sa maturité était celle d'une humaine de 14 ou 15 ans et ça m'angoissait complètement.

Les adolescentes étaient bien plus terrifiantes à mes yeux que les monstres déjantés que je combattais. Et beaucoup plus imprévisibles Je veux que tu survives et il me faut encore du temps pour te préparer.

Ma fille n'avait pas hérité de mes dons en la matière. Ses incantations ne fonctionnaient généralement pas et quand ça arrivait, le résultat était plutôt étrange. Mais elle ne pouvait pas se contenter de son incroyable force physique et de sa vitesse pour s'en sortir.

J'avais tué suffisamment de vampires pour le savoir. La magie de notre clan est la plus puissante qui existe en ce monde, Léo. Tu dois maîtriser ton don. Qui sont-elles, maman? Ma famille, mon sang et mon pire cauchemar.

On pourra discuter de ça plus tard Les traits de mon visage s'étaient figés et je la dévisageai, durement. Elle recula aussitôt. C'est normal, fis-je radoucie, mais Bon, je dois vraiment aller me coucher maintenant.

KEAN TOME 2 TÉLÉCHARGER REBECCA

Si tu as faim, il y a de la viande et plusieurs pochettes de sang dans le frigo de l'arrière-cuisine.

Je suis passée les prendre hier soir. Les ados humaines avaient ce genre de réaction devant des fringues ou des places de concert, ma fille, elle, sautait de joie quand je lui rapportais du sang. J'allais devoir m'y faire.

Elle se précipita illico vers la cuisine. Et une seconde plus tard revenait en brandissant l'une des pochettes, l'air extatique. T'es la mère la plus géniale du monde! Depuis la fin de la guerre qui dévastait les clans de la communauté surnaturelle mondiale, il y a trois ans, les vampires avaient signé un Traité leur interdisant de se nourrir directement sur les humains.

Ils devaient maintenant passer par un centre de stockage qui les fournissait selon leurs besoins. Prends un bol et va manger ça dans la cuisine! A tout à l'heure. Il faut dire que j'avais fait pas mal d'heures supplémentaires et liquidé une bonne vingtaine de personnes depuis que j'étais devenue le tueur attitré du Directum, le conseil des créatures surnaturelles.

Les vampires, les loups-garous, les chamans, les potioneuses, les muteurs et même les démons, m'avaient élue deux mois plus tôt à l'unanimité. Mais il n'y avait pas de quoi pavoiser. Le résultat du vote aurait été différent s'ils avaient tous su qui j'étais. Ou plutôt, ce que j'étais En tout cas, les vacances d'été s'achevaient et je ne voyais pas comment j'allais pouvoir jongler avec mon emploi du temps surchargé de prof de littérature française et celui d'Assayim.

REBECCA TOME TÉLÉCHARGER 2 KEAN

Je dormais depuis quatre heures et j'avais l'impression de m'être seulement assoupie quelques minutes. Je vais prendre ma douche, fit-elle en sautant sur mon lit. J'avais 26 ans, mais on me donnait rarement plus de Et j'étais incroyablement jolie.

Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée Livre En Anglais [PDF] - Livre Complet

Deux sacrés handicaps pour un Assayim qui avait besoin d'être pris au sérieux. Ma fille adorait me coiffer. Et mes cheveux bruns, longs et épais, nécessitaient pas mal de soins. Je ne vois vraiment pas où est le problème, râlai-je, les cheveux hirsutes et la bouche pâteuse, en me dirigeant vers la cuisine. Laisse-moi tranquille et va réviser tes incantations. Je ne tiens pas à ce que tu te blesses. Vu ton manque de contrôle et de pratique en matière de magie, ce genre de chose pourrait très bien t'arriver, lui dis-je, d'un ton cette fois nettement plus sérieux.

Ma fille m'adressa un regard furibard. Elle devenait de plus en plus susceptible ces derniers temps et sa croissance était aussi rapide que spectaculaire.

Elle n'allait pas tarder à claquer les portes pour les faire exploser. J'espérais seulement qu'elle serait assez prudente pour ne pas laisser ses hormones la titiller avant 7 heures du matin.

L'heure de mon premier café. Je reposai ma tasse sous la machine à espresso en soupirant et glissai un chargeur neuf dans mon Beretta. Simple précaution. Dégainer un flingue prend moins de temps que de faire appel à la magie. Je me dirigeai ensuite l'arme au poing vers la porte d'entrée en prenant soin de me montrer la plus discrète possible.

La plupart des créatures surnaturelles avaient une ouïe extraordinaire et pouvaient parfaitement m'entendre à travers les murs. Et pour tout dire, me viser avec un fusil mitraillette ou un autre joujou du même type.

Je m'arrêtai au milieu du salon et sondai l'énergie que dégageait mon visiteur. Fis-je en me précipitant vers la porte. Mais au vu du spectacle qui m'attendait, j'imaginais que la réponse à ma question était clairement non.

Chapitre 3 - Oh Un grognement, deux grognements et enfin un son intelligible. Beth, ma meilleure amie et mon chef de département à l'université, pouvait se montrer aussi effrayante que drôle quand elle était dans cet état.

Des poils avaient poussé de manière anarchique sur son visage, son nez avait triplé de volume et quant à sa bouche Viens, fit-elle en posant ses griffes sur mon bras. Elle luttait contre sa bête, mais je n'étais pas certaine qu'elle y parviendrait encore très longtemps.

Tu ne pourras pas me parler si tu te transformes et puis tu vas encore me coller des poils partout et baver sur les coussins du canapé.

Allez, entre. Allez entre, je te dis. Tu ne peux pas te trimballer comme ça parmi les humains, ça va être la panique. J'imaginais déjà les hurlements, les crises cardiaques, et autres réjouissances.

Non, merci, répondit-elle, en me suivant dans le salon. Je me tournai vers elle et la fixai froidement. Elle me regarda un instant, les yeux luisants de rage et le corps agité de tremblements.

J'avais commis une erreur de débutant en m'adressant à elle de cette façon. La bête avait pris ça pour un défi. Si elle ne se contrôlait pas, elle pouvait sérieusement me blesser. Ne fais rien que tu pourrais regretter. Je n'avais pas rangé mon Beretta.

Il était soigneusement planqué dans mon dos, coincé dans le jean. Il ne me fallait que trois secondes pour dégainer et ôter la sécurité.

Ça va aller, finit-elle par dire, en respirant profondément. En revenant quelques secondes plus tard dans le salon, je la trouvais assise sur le canapé, le crâne coincé entre les genoux. Je constatais soulagée qu'elle était redevenue pratiquement humaine. Les poils avaient disparu de son ravissant visage. Ils avaient laissé place à de jolies taches de rousseur, un nez fin et droit, des pommettes saillantes.

Ses yeux avaient gardé leur couleur jaune miel, caractéristique des lycanthropes. Mais c'était déjà pas si mal. Elle hocha imperceptiblement la tête. Je sais. Mais crois-moi, ce n'est pas facile ces derniers temps. Je comprenais parfaitement le problème.

Gordon, l'Alpha de la meute de loups-garous locale, son Alpha, était en proie au mal des vieux loups. Il ne contrôlait plus vraiment ses pulsions et son tempérament. Et ça déteignait sur les autres membres de son clan qui puisaient leur force et leur équilibre grâce au pouvoir de leur chef de meute. J'aimais bien Gordon. Il n'avait pas hésité, lorsque j'avais eu des ennuis, à risquer sa vie pour venir m'aider. Le voir dépérir, s'isoler petit à petit pour finir, au bout du compte, par perdre toute trace d'humanité et sombrer dans une folie meurtrière était particulièrement pénible.

Et je l'étais d'autant plus, que je savais que ce serait Beth, son second, sa Raani, qui serait probablement chargée, dans quelques mois, de l'éliminer. Lui aussi d'ailleurs, dit-elle avec un pauvre sourire. C'est un bon Alpha et un type bien. Il me manquera lorsqu'il ne sera plus là. Son visage prit un air surpris. D'habitude, tu te moques de ce qui peut arriver aux autres. Du moins, tant que ça ne concerne ni Leonora ni moi Elle esquissa une vague grimace et je vis que ses yeux avaient enfin repris leur couleur normale.

Elle était de nouveau la jeune femme raffinée, élégante, amatrice de cocktails et de mondanités que tous connaissaient et appréciaient. On est amies depuis pas mal d'années maintenant et je me suis habituée à ta misanthropie et à ton cynisme, fit-elle en reposant sa canette gracieusement sur la table basse, alors, permets-moi de m'étonner un peu. Elle me sourit, mais son sourire n'atteignit pas ses yeux.

Son visage était empreint d'une gravité que j'aurais voulu faire disparaître mais dont je n'étais pas certaine de vouloir connaître l'origine. Malheureusement, on ne peut pas toujours se dérober. Alors, dis-moi, où voulais-tu que je te suive tout à l'heure? Pourquoi avais-tu besoin de moi? Elle frémit et baissa la tête. Myriam était une petite louve d'une quinzaine d'années. Elle venait de s'appareiller avec un jeune mâle Bêta, Randall, et nous devions célébrer leur union dans moins d'une semaine.

Ils m'avaient gentiment invitée à la cérémonie. Et j'avais accepté de représenter le Directum à cette occasion. Elle a été violée et assassinée. Tu veux dire dans la maison de ses parents? Elle hocha la tête d'un air sombre. Pourquoi fallait-il toujours que ça tombe sur son clan? Deux mois plus tôt, ils avaient déjà perdu un jeune Bêta, enlevé par une bande de scientifiques complètement tordus. J'avais réglé le problème, mais le père de la victime, Jerry, y était resté, et la meute était encore traumatisée.

KEAN 2 TOME REBECCA TÉLÉCHARGER

Les parents, je veux dire Ils avaient laissé Myriam à la maison parce qu'elle avait insisté pour rester avec son fiancé. Ils devaient peaufiner les préparatifs de la fête. Tuer un loup-garou était assez compliqué.

Pas infaisable. Particulièrement avec des balles en argent, mais compliqué. Ils avaient une force herculéenne et guérissaient systématiquement des blessures qui leur étaient infligées.

Le coupable n'était sûrement pas humain. Elle fronça les sourcils, un instant désarçonnée. Je renouvelai ma question. Une lueur de compréhension éclaira enfin son regard.

Mon avis sera seulement consultatif. Et la meute devra se charger du châtiment. Si j'interviens en tant qu'Assayim, alors je serais investie du pouvoir du Directum. Je mènerais l'enquête mais je serais seule à décider de la manière dont je devrais procéder et je me chargerais personnellement de l'élimination du coupable. Elle prit quelques secondes de réflexion et dit : - En temps normal, je t'aurais simplement demandé de seconder nos recherches et nous nous serions occupés nous-mêmes de tout ça, mais la meute n'est plus ce qu'elle était.

Nous sommes affaiblis et plus désunis que je ne l'aurais pensé possible, alors je crois que le mieux serait que tu interviennes en tant qu'Assayim. Tu comptes les appeler?

Contacter les autres clans sans en avoir préalablement parlé avec l'Alpha me semblait assez indélicat. Mais je veux d'abord en discuter avec Gordon, fis-je. Elle grimaça. J'espère simplement qu'il ne nous mettra pas de bâton dans les roues, dit-elle en se grattant le dos de la main.

Tu m'emmènes? Soudain, je vis une profonde tristesse passer dans ses yeux. Pourquoi me demandes-tu ça? Tu n'es généralement pas perturbée par ce genre de crime. Ça m'ennuierait de devoir jouer au puzzle avec ses restes. Elle me fixa un moment, puis je vis une larme couler sur ses joues. Beth était sans conteste la plus sensible de nous deux. Mais j'avais fait de sérieux progrès dans ce domaine ces derniers temps.

Je n'irais pas jusqu'à dire que je me sentais sincèrement touchée par ce drame, mais j'étais désormais capable d'éprouver une sorte de compassion. Je me levai et me dirigeai vers l'entrée du couloir. N'ouvre à personne jusqu'à mon retour. J'entendis la porte de la salle de bains s'ouvrir et ma fille, vêtue de son peignoir bleu, sema vers moi.

Tu m'avais dit qu'on s'entraînerait Je dois absolument m'en aller. Elle leva la tête et aperçut Beth qui essuyait une larme sur sa joue.

Ma fille aimait profondément la louve. Elle s'avança vers elle, puis glissa sa main dans la sienne. Ça va aller, répondit-elle. Tu as déjà déjeuné? Maman m'a rapporté au moins dix kilos de viande crue et deux litres de sang.

Je suis gavée, fit-elle d'une voix douce. Je tournai la tête et ignorai délibérément sa réaction. Bon, alors, on y va oui ou non? Mais je ne veux pas non plus qu'elle assiste au spectacle. Je peux rester dans la voiture et vous attendre gentiment, suggéra ma fille.

Je lui jetai un regard suspicieux. Beth me donna un coup de coude. Je me tournai vers Léo et craquai devant ses yeux de cocker. Elle avait à peine le dos tourn é que Beth me chuchotait : - Depuis quand as-tu augmenté ses quantités de sang? Elle haussa les sourcils, interloquée. Enfin bref, il portait un bandage sur le bras et venait probablement de se couper. Elle lui a collé ses crocs dans le cou. Pourquoi ne m'as-tu rien dit? Beth déglutit. Je l'ai maîtrisée à temps.

Je secouai la tète. Sa force et sa rapidité augmentent ainsi que sa soif. Son énergie n'est pratiquement plus humaine.

Elle était apparue brusquement, comme un fantôme, au milieu du salon, vêtue d'une ravissante robe bleue à bretelle et d'une paire de sandalettes. Elle ressemblait à une inoffensive et adorable fillette. Un camouflage plutôt original pour un aussi dangereux prédateur. Et c'est moi qui conduis! Elle me tira la langue et prit les clés dans la poche arrière de son pantalon de toile. Puis, me les lança.

Cassandra, O'Donnell

Léo se mit à rire : - J'ai raconté à maman que les flics nous avaient filé une grosse contravention, la dernière fois! Beth était une accro de la vitesse en voiture. Je ne sais pas comment elle s'y prenait, vu qu'elle conduisait une mini, mais elle se débrouillait toujours pour choper un excès de vitesse. Et aujourd'hui, elle était tellement nerveuse que si ça arrivait, je ne donnais pas cher de la peau du type qui aurait la mauvaise idée de la verbaliser.

Au moins, elle était capable de plaisanter, c'était déjà ça. Leonora se glissa tant bien que mal à l'arrière de la mini et je regrettai un instant d'avoir eu la flemme de récupérer ma vieille Chrysler au garage. La maison des parents de Myriam se trouvait à Saint-Albans, à une trentaine de miles.

Ce n'était pas le bout du monde, mais pas vraiment la porte à côté non plus. Beth pinça ses lèvres pour ne pas rire. C'est un bon truc pour trimballer des corps. D'après la rumeur, les enterrements qu'ils organisaient étaient de toute première classe Elle secoua la tête en signe de dénégation.

Mais je sais ce qu'est un Assayim et j'ai compté le nombre de fois où tu es rentrée à la maison avec des vêtements tachés de sang, dit-elle en continuant de fredonner. On pourrait peut-être demander au Directum de te fournir une voiture de fonction. Chapitre 4 Les maisons appartenant aux lycanthropes étaient généralement isolées et entourées de plusieurs hectares de bois.

Ils pouvaient ainsi vivre et se transformer tantôt en homme, tantôt en animal, sans éveiller la curiosité de voisins indiscrets. La demeure des parents de Myriam, une grande bâtisse contemporaine et rectangulaire en bois et aux larges portes vitrées, ne dérogeait pas à la règle. Elle était perdue, au milieu de nulle part, à plusieurs kilomètres de la première habitation humaine. Le loup des steppes était seul, le dos appuyé contre le mur, il fumait une cigarette nonchalamment.

Le vent faisait gonfler sa chemise à carreaux.

Téléchargez aussi:TÉLÉCHARGER KISMET WINDOWS

Je me tournai vers elle. Tu restes dans la voiture, ordonnai-je. Mais je pourrais peut-être me promener un peu en attendant et me mettre à l'ombre? Il fait beaucoup trop chaud et la clim ne marche plus. Bruce ouvrit la portière et fronça les sourcils en apercevant Leonora. Je levai les yeux vers lui, surprise. Il y a un problème? Quelque chose clochait, mais il refusait visiblement de vider son sac.

Tous les ebooks de Cassandra O'Donnell en PDF et EPUB

Tout va bien, ne t'en fais pas, répondit-il, la tête baissée, en grattant nerveusement la terre avec les semelles de ses baskets. Je m'approchai de lui et soulevai doucement son menton. Son regard était hanté. Il reflétait la peur et une émotion que je n'étais pas capable de saisir à cet instant.

Tu fais partie de la meute Bruce m'adressa aussitôt un sourire reconnaissant et se tourna vers Leonora. Beth le regarda quelques instants s'éloigner, le regard assassin, puis pivota vers moi. Je connaissais suffisamment Bruce pour savoir que son départ n'avait strictement rien à voir avec le fait qu'il soit un loup des steppes et non un garou d'Amérique du Nord. Mais Beth n'était pas en état de réfléchir. Elle était beaucoup trop guidée par ses émotions aujourd'hui pour raisonner de façon rationnelle.

Une bonne vingtaine de loups occupait le moindre espace libre. Ils s'agglutinaient dans le long couloir comme une bande de mouches sur un ramassis d'ordures. Beth se fraya immédiatement un chemin parmi eux. Je tentai de la suivre, mais sans grand succès. Mais toujours pas de réaction. J'étais entourée, oppressée, cernée de toute part par des corps inconnus.

Ils formaient une sorte de cage autour de moi dont les murs semblaient se rapprocher petit à petit. Je perdis patience et poussai violemment le loup en face de moi.

Il avait une taille moyenne et ressemblait à un représentant. Ou à un commercial quelconque. Je reconnus aussitôt Dante. Nous nous étions brièvement croisés chez Beth lors d'un barbecue, avant que je ne devienne Assayim. Et si lui ne se souvenait pas de moi, son aspect physique le rendait difficile à l'oublier.

2 TOME REBECCA TÉLÉCHARGER KEAN

Ses bras étaient tatoués, son crâne entièrement rasé et son blouson de cuir portait des insignes tribaux. Il ressemblait à un lutteur de fête foraine ou à un Hell's Angel. Un genre généralement peu apprécié par les loups qui préféraient généralement adopter une apparence inoffensive et ordinaire.

Elle avait fait demi-tour et tentait de se frayer un chemin jusqu'à moi. Il me jeta un regard haineux. Je sentais qu'il mourait d'envie de se défouler sur quelqu'un. Malheureusement pour lui, il n'avait pas tiré le bon numéro. Linus me regardait en souriant. Il n'avait pas changé. Toujours ce physique un peu rugueux de rugbyman et son horrible accent du Sud.

Les loups ne pouvaient pas sentir mon énergie. Et aucune créature surnaturelle n'en était capable d'ailleurs. Ça faisait partie de mes pouvoirs. Et m'avait permis pendant dix ans de me cacher parmi les humains et d'échapper aux traqueurs de mon clan.

Me jeter dehors? Je vais devoir te buter, ma jolie, fit-il en gonflant ses pectoraux. Les autres membres de la meute s'étaient instinctivement reculés pour nous faire de la place et assister à ma mise à mort.

Ça m'ennuyait presque de les décevoir. Il se mit à rire et me poussa contre le mur, mais pas assez violemment pour m'assommer. Il avait visiblement envie de faire durer. Rebecca n'a vraiment pas de chances dans ses relations il faut dire On voit l'évolution de ses nouveaux pouvoirs et de toutes les conséquences que cela provoque, ce qui n'est Et voila fini!

On voit l'évolution de ses nouveaux pouvoirs et de toutes les conséquences que cela provoque, ce qui n'est pas non plus fait pour lui plaire. Bref, les filles à emmerdes. Quoique je dise ou quoique je fasse, il y a toujours un couac. Traquées, les créatures surnaturelles se cachent désormais parmi les hommes Alors que la forêt maléfique de Malenfer se rapproche chaque jour davantage de la maison de Zoé et Gabriel, les visions de Zoé deviennent de plus en plus inquiétantes.

Le baiser de la déesse - Auteure: Aprilynne PIKE , Nombre de pages: Quand pour sauver l'humanité, la seule chose à faire est de trahir la personne qu'on a de plus chère Tavia Michaels a miraculeusement survécu à un terrible crash qui a emporté ses parents. Mais peu de temps après l'accident, d'étranges événements se produisent